Conférences

Deux grands rendez-vous par an, ouverts à tous les publics, afin d'échanger autour d'un thème d'actualité. Les conférences de l'Institut pour la Ville et le Commerce sont l'occasion de faire partager à chacun les travaux réalisés lors des ateliers de réflexions.

 

 

Entrées de Ville et Qualité Urbaine

L'Institut pour la Ville et le Commerce a organisé le mardi 30 mars 2010, sa première Conférence-Débat sur la thématique « Entrées de Ville et Qualité Urbaine ».

Le débat s'est construit autour de la problématique suivante : Comment régénérer durablement les corridors marchands dégradés ? En février 2010, Télérama s’est fait l’écho de « la France moche » et de ses boîtes à chaussures qui défigureraient nos entrées de ville. Un sujet qui semble intéresser aujourd’hui le grand public. Multiplication des moyennes surfaces, standardisation et uniformisation des abords des agglomérations grandes et petites… quelle est aujourd’hui l’ampleur d’un phénomène entamé dans les années 1970 ?

Collectivités, promoteurs, aménageurs, enseignes commerciales… « Chacun a participé à cette France moche et nos entrées de villes françaises », statue Michel Pazoumian. Toutefois, nous assisterions aujourd’hui à « une prise de conscience globale sur les conséquences de l’étalement urbain ». En témoigneraient notamment les travaux du Grenelle de l’environnement.

En tribune, les invités de cette conférence, Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, Eric Bérard, ancien directeur général de la Société d’équipement de la région montpelliéraine, et François Tirot, directeur de l’urbanisme et du paysage à l’EPA Sénart, ont rendu compte de leur vision de ces entrées de ville et des réponses qu’ils apportent en matière de qualité urbaine.

En dépit de quelques avancées, les entrées de villes restent un « sujet essentiel » absent du débat politique. Le sénateur Jean-Pierre Sueur, auteur début 2010 d’une proposition de loi relative à l’amélioration des qualités urbaines, architecturales et paysagères des entrées de villes, prépare un nouveau rapport sur la ville du futur. « Quelle ville voulons-nous pour notre avenir dans 10, 20 ou 30 ans ? », interroge-t-il. Et de pointer une difficulté centrale : « le temps de la ville est long alors que celui du politique est court ».

Jean-Pierre Sueur précise que dans le cadre de sa proposition de loi, l’un des articles porte sur la création de documents d’urbanisme qui définissent d’ici à 2012 le périmètre des entrées de villes. « Nous sommes devenus les usagers de différents espaces, la culture de l’urbanité doit être appréhendée en France. L’instauration de règles et une forte volonté sont essentielles pour qu’il existe une plurifonctionnalité pour les trois prochaines décennies ».

Le temps long c’est justement l’un des enjeux du projet de la route de la mer à Montpellier, présenté par Eric Bérard, aménageur urbaniste, ancien directeur général de la SERM. La Route de la mer à Montpellier en est le projet phare et constituera pour les décennies à venir l’axe urbain majeur entre le cœur de l’agglomération et le littoral. L’enjeu consiste à transformer cette route longue de plus de 5 km « en une véritable entrée de ville de l’agglomération ». Cet axe, actuellement mité par des commerces et des moyennes surfaces, dispose d’importantes disponibilités foncières. Le projet d’aménagement prévoit le renouvellement urbain du tissu existant, une recomposition et une modernisation de l’armature commerciale, des activités présentes et du parc d’activités, tout en préservant les enjeux environnementaux et d’insertion urbaine, de mixité urbaine et sociale. La voie sera requalifiée en espace public urbain profitant de l’arrivée d’une nouvelle ligne de tramway. François Tirot directeur de l’urbanisme et du paysage à l’EPA Sénart, précise que les transports collectifs participeraient également de la recomposition du pôle commercial de Boissénart en Seine-et-Marne. « Malgré la qualité des nouvelles opérations, tout cela manque de vision globale… », regrette François Tirot.

Parallèlement, les friches commerciales se sont développées sur le site de Bois Sénart, avec une dégradation de l’offre et du bâti. « Nous nous sommes aperçus que nous avions un problème d’éclatement de l’offre commerciale, d’image, ainsi qu’un manque d’unité ». L’EPA envisage alors plusieurs pistes dans le cadre d’une Zac, notamment : « profiter du bois, le rendre accessible et cesser de lui tourner le dos ». Afin de faire le lien, le projet de Transport en commun en site propre, pourrait traverser le bois. L’EPA entreprend également de travailler sur la « requalification » des espaces publics, voire sur la « qualification » de ces zones qui sont « une collection d’espaces privés ».

Les opérateurs ont missionné un paysagiste, qui a défini un vocabulaire commun pour les sols, les matériaux… autant « d’éléments unifiant » pour la zone commerciale. L’objectif est d’introduire davantage d’urbanité au lieu. Sortir du zoning, (re)trouver une urbanité, profiter de l’effet structurant d’une ligne de tramway, imaginer de nouveaux outils, assouplir le foncier et mobiliser les financements… le tout, dans le cadre d’une vision prospective à l’échelle de l’agglomération, telles sont les problématiques sur lesquelles sont intervenus les participants à la conférence lors du débat.

L’ensemble de ces réflexions et ces exemples d’opérations montrent que la problématique des entrées de ville ne peut s’affranchir d’une vision globale de la ville portée sur le long terme, conclut Marc Goguet, président de l’Institut pour la Ville et le Commerce. Les acteurs doivent davantage travailler ensemble, « chercher des convergences et des compromis et s’accorder sur une vision prospective de la ville ». Cela suppose également que « le temps de l’action ménage une place au temps de la réflexion ». Et d’ajouter que « le nouveau partage des pouvoirs et des richesses nous imposent ce changement de posture ».

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (MONTPELLIER - ROUTE DE LA MER - Conference EVQU.pdf)MONTPELLIER - ROUTE DE LA MER - Conference EVQU.pdf[Présentation Montpellier Route de la mer]849 Ko
Télécharger ce fichier (Conference Entrée de ville et qualité urbaine.pdf)Présentation IVC[ ]539 Ko
Télécharger ce fichier (cr_300310.pdf)Compte rendu de la conférence[ ]431 Ko
Télécharger ce fichier (CARRE SENART - Conference EVQU.pdf)Présentation Carré Sénart[ ]1470 Ko
Télécharger ce fichier (BOIS SENART - Conference EVQU.pdf)Présentation Bois Sénart[ ]1213 Ko